du 9 au 23 avril 2012 / Gare Ivry, collectif Arts/Traversée


CELA NE NOUS REGARDE PAS

PAR MAXENCE GOURDAULT-MONTAGNE

le tac - le chat

« Ce n'est pas fait pour être vrai, les histoires, c'est fait pour être raconté. » Jacques Savoie.

 

Le comédien est par nature un raconteur, un fabulateur.

Il travaille à raconter des histoires, celles des autres, qu’il s’approprie pour les transmettre.

Mais avant de se prêter au jeu de l’incarnation, de se glisser dans la peau d’un personnage, de se mettre au service d’un auteur, d’une parole qui n’est pas le sienne, le comédien raconte malgré-lui sa propre histoire.

Tout chez lui raconte, dès l’instant où il s’expose au regard : son corps d’abord, dans sa grande particularité, qui exprime un passé mystérieux. Sa posture qui parle de son état présent. Ses yeux qui reflètent une pensée cachée.

 

C’est le secret qui nous intéresse ici, le non dit, ce qu’il y a derrière, ce qui ne nous regarde pas et qui pourtant est nécessaire pour animer le récit.

Le secret comme levier, qui permet le glissement entre l’histoire propre du comédien et celle qu’il raconte.

 

Tout notre travail consiste alors à cultiver ces secrets, à savoir les utiliser pour que l’histoire la plus invraisemblable soit la plus convaincante possible.

 

Ou alors comme Sacha Guitry : « Il y a des bêtises que j'ai faites, uniquement pour avoir le plaisir de les raconter. »