LE LABO

UN ATELIER DE RECHERCHE ET D'EXPÉRIMENTATION


Le LABO est constitué d'un noyau de 4 comédiennes : 

Au début de l’année est décidé un thème qui sera l’objet à interroger.

Chaque atelier est l’occasion de questionner la thématique selon un axe particulier.

 

Le LABO est participatif :

Les ateliers sont animés à tour de rôle par ses membres.

L’objectif est de profiter des compétences particulières de chacun : les ateliers de travail proposés sont l’expression d’une technique ou d’une méthode de jeu précise, voire d’un champ artistique autre.

Des personnes extérieures peuvent être intégrées aux travaux de recherche, dans le but d’interroger la pratique du jeu sous des angles différents.

 

Le LABO est itinérant :

Il ne souhaite pas s’installer, s’enraciner quelque part mais au contraire découvrir les lieux du spectacle vivant, dans leur diversité, et conserver ainsi indépendance et souplesse.

La résidence se fait le temps d’un trimestre ou d'un semestre environ, le temps d’investir le lieu, de rencontrer les équipes et d’échanger, et pour finir de présenter le travail.

 

Le LABO n’a pas d’ambition de représentation :

Pour contourner l’économie du spectacle, lourde et contraignante, et conserver une liberté de recherche théâtrale, les travaux de recherche n’ont pas pour but de montrer un objet fini.

En revanche des présentations de travail sont proposées : elles sont l'occasion pour le groupe de confronter le processus à un public.

 

Le LABO est autogéré : 

Les membres du groupe constituant le LABO sont à l'origine des orientations prises et de son fonctionnement, à travers la mise en place d'une organisation qui lui est propre.

Le LABO est un outil de recherche qu'il faut s'approprier et qui reste à inventer.